Notre coopérative COODYSSEE mènent 2 projets financés avec le concours de l’Union européenne avec le Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural  et un cofinancement de la région PACA :

  • Création d’une organisation dédiée à l’activité de formation
  • Etude de faisabilité d’une CAE bâtiment

Création d’une organisation dédiée à l’activité de formation

Dates :

De début juillet 2019 à fin août 2020

Objectifs :

L’objectif principal du projet est de mettre en place des solutions techniques, juridiques, financières et organisationnelles pour gérer l’activité de formation pour les entrepreneurs de notre Coopérative et même plus globalement qu’une solution existe pour les formateurs du pays gapençais. L’objectif initial était de  :

  • Mesurer les besoins et les champs d’intervention des formateurs du Pays Gapençais notamment sur les communes autre Gap,
  • Appréhender clairement les tenants et aboutissants de la réforme de la formation en cours, pour notre organisme et pour les formateurs,
  • Mesurer l’impact de cette réforme sur les organismes du territoire qui interviennent sur ce champ, en particulier les plus modestes,
  • S’inspirer de collaborations existantes pour inventer notre solution,
  • Elaborer des scénarios pouvant aller de l’abandon de ce secteur d’activité jusqu’à la création d’une structure ad hoc,
  • Valider une solution d’organisation.

Etat d’avancement :

Ce qui a fonctionné, ce qui n’a pas fonctionné ?

L’analyse des besoins sur le territoire a fait ressortir le besoin existant d’une solution technique, juridique et financière pour les entrepreneurs voulant continuer ou se lancer dans l’activité de formation. Les solutions existantes sont incomplètes. La difficulté ressortant de cette analyse de besoin est le fait que pour la plupart des entrepreneurs présents sur le territoire, la formation est une activité annexe représentant souvent moins de 25% de leur chiffre d’affaire. Cela induit une moindre volonté d’implication si “la marche est trop haute” quitte à abandonner cette activité. Cela  pose donc la question des forces vives pour mettre en place une organisation dans un premier temps et la question de la viabilité financière d’une telle structure dans un deuxième temps.

L’analyse de la réforme de la formation a fait ressortir une double exigence :

  • certification Qualiopi à mettre en place pour l’organisation choisie
  • certification des formations une à une nécessaire pour ouvrir les financements des formations au CPF ou à Pôle Emploi

La première marche semble accessible, la deuxième peut-être un peu haute.

L’analyse des solutions existantes pour des structures ayant notre typologie fait ressortir plusieurs schémas ayant des niveaux différents de coopération :

  • partage d’information entre plusieurs structures
  • mutualisation de ressources (dont salariés) entre plusieurs structures
  • une structure centrale labélisée et autres deviennent sous-traitant
  • création d’une structure entre plusieurs structures

Toutes ces conclusions ont été présentées mardi 10 décembre lors d’un séminaire public ayant réuni plus de 25 personnes de différentes structures du pays gapençais et du département.

Le support de cette présentation a été rendu disponible sous licence libre CC-BY-SA en ligne ici : https://fr.slideshare.net/Coodyssee/analyse-de-la-rforme-de-la-formation-professionnelle

>> Certification Qualiopi

Suite à la présentation de ces conclusions et des différents niveaux de coopération possible. Il  a été engagé début 2020 des discussions plus poussées avec 2 structures des Alpes du Sud. Ces discussions ont éliminé deux solutions :

  • La solution la moins impliquante (partage d’information entre plusieurs structures) qui ne nous semblaient pas aller assez loin
  • La solution la plus impliquante (création d’une structure entre plusieurs structures) qui ne s’appuie pas assez sur l’existant.

La période de confinement du au COVID-19 a ensuite rebattu les cartes du secteur de la formation en repoussant notamment d’un an (finalement au 1er janvier 2022) la certification Qualiopi. L’une des 2 structures a préféré profiter de ce délai pour poser le sujet en interne.

Les discussions se sont donc poursuivies avec le Centre de Ressources à Veynes pour imaginer une solution hybride entre les 2 solutions restantes :

  • mutualisation de ressources (dont salariés) entre plusieurs structures
  • une structure centrale labélisée et autres deviennent sous-traitant

L’idée en cours de réalisation est de proposer un parcours aux formateurs indépendants pour qu’ils puissent donner des formations au nom du Centre de Ressources (qui sera labélisé) en étant accompagné (ou pas) par Coodyssée.

Le Centre de Ressources poursuit ainsi sa mission d’outil de mutualisation auprès du territoire.

Coodyssée poursuit ainsi sa mission de soutien aux entrepreneurs en apportant sécurité et collectif, tout en préservant l’autonomie de l’entrepreneur dans la gestion de son activité.

>> Certification des formations

Dans le cadre du projet, un groupe de travail se montre intéressé pour creuser le processus de certification d’une formation qui s’est tenue mi-juillet à Gap.

Cliquez ici pour voir le livret de formation « Enregistrer sa formation au Répertoire Spécifique (RS) »

Séminaire de “fin” de projet

Le sémianire de fin de l’action a eu lieu lundi 27 juillet, cliquez ici pour voir le diaporama

Ce séminaire plus qu’une fin est une invitation à continuer à co-construire la réponse avec les acteurs du territoire. Notamment sur le point suivant :

  • Convenir des parcours des formateurs selon leur degré de connaissance du monde de la formation

Suite à cela un travail conjoint entre Coodyssée est le centre de Ressource a été mené entre août et octobre 2020 afin de créer ces parcours du formateurs.

Schématiquement l’idée commune de ces différents parcours est la suivante, un entrepreneur pourra exercer une activité de formation en étant accompagné par Coodyssée et en étant porté administrativement par le Centre de Ressources.

A noter qu’un formateur qui ne fait pas partie de Coodyssée pourra bénéficier du portage par le centre de ressources (sous certaines conditions). Cela renforce l’effet de levier créé pour le territoire par cette action.

Etude de faisabilité d’une CAE bâtiment

Dates :

De début août 2019 à fin avril 2020

Objectifs :

Depuis 10 ans, Coodyssée est la CAE généraliste des Hautes-Alpes. Elle comptait au début du projet 95 entrepreneurs dont 52 associés.

Nous recevons des demandes récurrentes d’entrepreneurs qui ont un projet lié au secteur du bâtiment ou qui exercent déjà une activité dans ce domaine. Cependant, du fait de sa structuration, Coodyssée ne peut pas apporter de réponse.

1.     Etablir la méthode de réalisation de cette étude, avec l’appui d’autres CAE du Bâtiment

2.     Mesurer la faisabilité sur le territoire d’une structure complémentaire de l’offre de la coopérative Coodyssée en matière d’accueil d’entrepreneurs du bâtiment et plus spécifiquement d’entrepreneurs en pluriactivité.

       3. Préfigurer, chiffrer les moyens à mettre en œuvre pour la viabilité du projet

  • Mesurer les besoins et les champs d’intervention des formateurs du Pays Gapençais notamment sur les communes autre Gap,
  • Appréhender clairement les tenants et aboutissants de la réforme de la formation en cours, pour notre organisme et pour les formateurs,
  • Mesurer l’impact de cette réforme sur les organismes du territoire qui interviennent sur ce champ, en particulier les plus modestes,
  • S’inspirer de collaborations existantes pour inventer notre solution,
  • Elaborer des scénarios pouvant aller de l’abandon de ce secteur d’activité jusqu’à la création d’une structure ad hoc,
  • Valider une solution d’organisation.

Etat d’avancement :

Ce qui a fonctionné, ce qui n’a pas fonctionné ?

  • Rencontre observation Benchmarking 2 scops, Lorient & Strasbourg.
  • Les risques liés à la construction sont bien balisés, et sont contrebalancés par des processus de suivi rigoureux, bien ancrés dans la réalité juridique du bâtiment, avec l’assureur qu’il faut !
  • Les modalités d’accompagnement économique sont spécifiques, avec des ateliers sur mesure, et un accompagnement technique est impératif.
  • Dans ce travail sur l’activité bâtiment, l’anticipation des risques et la mise en place de mesures préventives est au centre des préoccupations.
  • Une accent particulier sera donné à la construction qui respecte l’environnement
  • L’ouverture de la coopérative aux activités du bâtiment a été voté lors de l’AG du 16 janvier 2020 par les associés de Coodysssée

Ce qui reste à réaliser ?

  • la partie réflexion et choix de fonctionnement