De g à d : JF. Draperi, Gérard et Béatrice Barras

Par Benoît Pironneau

Jean-François Draperi (CNAM), Béatrice et Gérard Barras (Ardelaine) ont largement contribué au succès de la journée « coopératives et territoires » du 9 juin dernier dans le Queyras.

Nous les avons retrouvé à Paris.

 

 

 

 

 

ARDELAINE

Bienvenue au pays de la laine

 « Nous tondons, cardons, filons, tricotons la laine d´Ardèche pour en faire des vêtement, matelas, couettes, oreillers… Nos procédés de fabrication sont respectueux de l´environnement.

Notre entreprise est une coopérative de développement local qui s’inscrit dans une économie solidaire.

Vous saurez tout sur la laine, ses qualités inégalées et son histoire en visitant notre musée vivant. Vous pourrez faire une pause découverte dans notre café-libraire et déguster les saveurs locales dans le restaurant « La cerise sur l´agneau » ».

Depuis 30 ans, la scop Ardelaine est en tout point remarquable. Alors n’hésitez pas à leur rendre visite sur leur site:

Ardelaine – 07190 St Pierreville – tel. 04 75 66 63 08 – fax 04 75 66 61 27 – ardelaine@ardelaine.fr

www.ardelaine.fr

Ardelaine est également membre du réseau REPAS (Réseau d’Échanges et de Pratiques Alternatives et Solidaires) et participe à des actions de formation et à la publication de livres dans la collection « pratiques utopiques ». Vous prendrez certainement beaucoup de plaisir à lire « Moutons rebelles, Ardelaine la fibre du développement local » de Béatrice Barras aux éditions du REPAS, 2005.

 

Aux Entreprenants Associés

La Coopérative d’Activités et d’Emploi

 Aux états généraux, était aussi présente Elisabeth Bost, créatrice de Cap Services, première CAE à Lyon en 1995 et auteure de l’ouvrage ci-dessus nommé.

Un conseil: à consommer sans réserve pour tous ceux et celles qui de près ou de loin s’intéressent aux CAE. On dévore page après page et on en ressort gonflé à bloc.

Elisabeth Bost – Éditions du REPAS, 2011.

Parcourir sa vie

Se former à l’autobiographie raisonnée

De Jean-François Draperi

Presses de l’économie sociale, 2010

Rédacteur en chef de la Revue internationale de l’économie sociale (Recma), Jean-François Draperi est maître de conférence en sociologie au Conservatoire national des arts et métiers où il dirige le Centre d’Economie Sociale Travail et Société (CESTES/Cnam).

 « L’autobiographie raisonnée est un exercice personnel qui permet de mieux se connaître et d’éclairer les choix d’orientation, par exemple pour reprendre une formation, fonder un projet professionnel ou se lancer dans une nouvelle activité sociale.

 De mise en œuvre aisée, elle consiste à réfléchir sur sa propre histoire de vie, affirmant que pour savoir où l’on va, il faut se souvenir d’où l’on vient. Elle est à la fois orale et écrite : orale, parce que la prise de parole est essentielle au souvenir ; écrite afin de fixer la mémoire de façon raisonnée et durable.

 L’autobiographie raisonnée est également la première étape d’un projet de recherche-action, c’est-à-dire d’une pratique de changement de ses propres activités sociales et professionnelles. Elle est un outil privilégié de l’implication et du changement social, particulièrement adaptée à l’animation associative et mutualiste et au management coopératif dans le cadre d’un projet d’économie sociale et solidaire. Elle forge le lien social et l’amitié, premières conditions de l’action collective.

 Ce livre est construit en deux parties, l’une pratique et l’autre théorique, qui offrent au lecteur la possibilité de pratiquer l’entretien et de réfléchir sur ses ressorts et ses effets d’un triple point de vue éducatif, sociologique et philosophique ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.