Articles et photos: Benoît Pironneau

Confrontés à l’impasse destructrice du « tout marchand », les acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS) s’indignent, font la preuve par l’exemple et proposent. Tels sont les lev motifs des États Généraux: faire mouvement, sortir de l’entre-soi, convaincre l’opinion publique, influencer les décideurs.
Coodyssée s’inscrit pleinement dans cette dynamique: Parce qu’elle permet d’entreprendre autrement; Parce qu’elle fait vivre au quotidien les logiques coopératives; Parce qu’elle participe, avec d’autres, à la création de richesses socioéconomiques dans les Hautes-Alpes et au-delà; Parce qu’elle innove sans relâche pour mettre son projet économique au service des femmes et des hommes qui composent la coopérative.

Les 17, 18 et 19 juin derniers, les acteurs de l’ESS investissaient donc à Paris le Palais Brongniart, l’ancienne bourse, afin d’opérer un retournement des valeurs dans ce lieu hautement symbolique. Avec la verve et l’humour qui le caractérisent Edgar Morin donnait le ton de ce grand rassemblement économique, social et solidaire mais surtout convivial et festif: « aujourd’hui, il est grand temps de choisir entre la Bourse ou la Vie! ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suivent quelques manifestations de la toile qui s’est créée au gré des déambulations et des rencontres pendant ces trois jours…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.